BIOGRAPHIE

      Née en 1951 à Paris, dans une famille où les livres sont si omniprésents qu'ils envahissent tout l'espace du petit appartement de la rue Marbeuf, Dominique LANET dit avoir enfilé des chaussons de pointe avant de savoir lire. Pourtant, elle ne garde aucun souvenir d'un rêve de danse classique et de tutu. L'envie avait dû être furieusement maternelle, sinon comment expliquer qu'à 5 ans on lui ait fait suivre les rigoureux cours de Serge Lifar, plutôt que de la laisser jouer avec des enfants de son âge? Son histoire d'amour avec la danse va pourtant durer 15 ans.

C'est son premier « métier » dont elle garde, entre autres, une passion pour les théâtres à l'italienne avec rideaux rouges, dorures et coulisses aux odeurs de poussière, thème récurrent dans la saga CO INCIDENCE.

Après des études de droit « sans aucun intérêt, si ce n'est celui de trouver du boulot »,
elle intègre une centrale d'achat où elle avoue avoir écrit son premier roman de science fiction saisi sur une IBM à boule, dommage que le très épais document a disparu.
Sa passion démesurée pour l'écriture l'a toujours poussée aux excès de clavier : romans, polars, nouvelles effrayantes, elle accumule les manuscrits comme un exutoire à son trop plein d'imagination.
                   Les critiques évoquent son écriture comme étant moderne, directe, quasi masculine, ourlée d'un brin de poésie.